La motion de Balgobin rejetée par le «board»

Par Carline, le 28 Feb 2018 12:59

Irrecevable. C’est ainsi que le Mauritius Turf Club (MTC) qualifie, à travers un communiqué, hier, la lettre envoyée par l’ancien présidant, Mukesh Balgobin, le 23 février dernier, réclamant la révocation de trois de ses membres. Toute cette affaire sera entendue par un comité disciplinaire le 8 mars prochain. Mukesh Balgobin contre-attaque. Destitué en décembre 2017, l’ancien homme fort du MTC ne compte pas en rester là. Il a ainsi adressé une lettre au board des administrateurs pour réclamer des sanctions contre trois administrateurs, suite à la motion of no confidence déposée contre lui en décembre dernier. Sur avis de son conseiller légal, le club de la rue Eugène Laurent a rejeté ladite correspondance, arguant qu’un comité disciplinaire avait déjà été constitué pour statuer sur le cas Balgobin.

Mais tout espoir n’est cependant pas perdu pour Mukesh Balgobin, car l’exprésident aura l’occasion de présenter ses arguments devant le comité disciplinaire appelé à juger la motion of no confidence servie contre lui par Frantz Merven en décembre dernier, relative notamment au dossier PMU Moris, ainsi qu’une altercation verbale entre les deux hommes. Il incombera ainsi au board, présidé par Armand Maudave, de se prononcer sur toute cette affaire le jeudi 8 mars. Contacté par la rédaction, Mukesh Balgobin ne semble nullement contrarié par ce nouveau rebondissement. «Je dispose d’arguments solides en ma faveur et j’attendrai le 8 mars pour les présenter.»

 

 

  • Fantastic Light Images