Dr Abdullah Atchia, un nouveau regard

Par Carline, le 28 Feb 2018 12:50

Sevré de réussite lors de ses deux précédentes tentatives, le Dr Abdullah Atchia ne baisse pas les bras. Il se présente à nouveau face aux membres dans le but de décrocher enfin le précieux sésame. Pourra-t-il convaincre l’électorat cette fois ? En tout cas son profil aurait séduit certains membres. Pédiatre reconnu ayant fait sa formation en Irlande et en Angleterre, plus précisément au Royal College Of Surgeons et The Royal College of Paediatrics and Child Health, le Dr Abdullah Atchia reste un passionné dans l’âme. Son regard vif, derrière ses petites lunettes, traduit tout l’amour que ce professionnel de la médecine a pour les chevaux et la chose hippique.

 

S’il possède du reste trois chevaux, le moins qu’on puisse dire, c’est que les courses de chevaux, il a appris à les maîtriser. Ses compétences ont été reconnues à juste titre par le club de la rue Eugène Laurent, quand il s’est vu offert le poste de commissaire de courses pendant quatre ans, de 2008 à 2012 . «Je suis né près du Champ de Mars et j’ai toujours aimé et suivi les courses avec intérêt. Cela a même été le cas alors que j’étais à l’étranger pour ma formation. Je ne vais pas vous le cacher, après ma vie professionnelle et familiale, les courses hippiques occupent une place importante dans ma vie.

Je suis régulièrement tout ce qui se passe dans d’autres juridictions en matière de développement et je pense pouvoir aider de ce côté-là», nous a, d’emblée, déclaré celui que ses proches surnomme affectueusement Dulla. Pour ce médecin, se présenter à cette élection et obtenir un siège au sein du board des administrateurs, est une suite logique dans sa quête d’aider à faire avancer le club et les courses à Maurice. «Les courses de chevaux restent pour moi une passion. Sans prétention, je pense avoir les compétences et surtout les idées qu’il faut pour aspirer au poste d’administrateur. Je me suis à nouveau présenté à ces élections car je suis persuadé que je possède les qualités requises. Plusieurs membres ont été très réceptifs à ma candidature.

C’est de bonne augure.» L’intéressé possède également un réseau international qui pourrait s’avérer un atout non négligeable pour l’hippisme mauricien. Il entretient du reste de très bonnes relations avec l’éminent entraîneur Aidan O’Brien, qu’on ne présente plus sur l’échiquier mondial. Le Dr Abdullah Atchia, qui suit les affaires du Mauritius Turf Club de près depuis plusieurs années – plus précisément les finances – a sa petite idée sur comment faire évoluer les choses dans la bonne direction. «Le club a eu Rs 33 millions de plus en 2017 par rapport à 2016, mais c’est en partie parce qu’il y avait 12 courses supplémentaires.

Mais je note aussi qu’on a également eu Rs 30 millions de dépenses de plus et on est donc de retour à la case départ. Ce n’est quand même pas si mal, si on considère qu’on était vraiment en difficulté en 2015. Par ailleurs, je pense que le stakesmoney doit impérativement augmenter pour les courses», explique-t-il. Le Dr Abdullah Atchia aura-t-il plus de chance cette fois ? Verdict à l’ouverture des urnes en début de soirée vendredi soir.

  • Fantastic Light Images