Duchesse 2018 : un grand cru !

Par Carline, le 05 Mar 2018 12:27

De mémoire de turfiste, compte tenu de la valeur des chevaux qui pourraient éventuellement se présenter au départ, on a rarement eu droit à une Duchesse aussi relevée

L’édition 2018 de la Duchesse (50+-Groupe 2- 1400m), première classique de la saison qui sera disputée lors de la journée inaugurale, le samedi 24 mars, promet d’être une des plus relevée de l’histoire. En effet, avec pas moins de six partants détenant un rating supérieur à 100, le plateau qui nous  sera proposé cette année est incontestablement de premier choix. Dans la même lignée il serait bon de faire ressortir qu’au moins dix des partants probables détiennent un rating supérieur à 95.

Avec une valeur de 107, Table Bay (G) et Exit Here (CR) figurent parmi les ‘highest rated horses’ de la course. Ils sont suivis de près par Ten Gun Salute (GR) (106), Budapest (AS) (103), Baritone (JMH) (102) et Captain Swarovski  (P) (102).

Comme c’est traditionnellement le cas, certains entraîneurs se sont pris bien à l’avance pour aborder cette épreuve dans les meilleures conditions. Ainsi, les Newlands (G), St Tropez (G), Captain Swarovski (P), Baritone (JMH)  et Budapest (AS) ont débarqué en juillet et août de l’année dernière mais leur entourage respectif a évité de les bousculer, sans doute parce qu’ils avaient déjà la Duchesse dans leur ligne de mire.

Contrairement à Newlands et St Tropez, Table Bay n’est arrivé  qu’en décembre.Fait intéressant à noter : les trois chevaux de l’écurie Gujadhur appartenaient tous à la société Mayfair Speculators (PTY) Ltd, qui été liquidée après que son propriétaire, le magnat Markus Jooste, s’est retrouvé impliqué dans un scandale financier à la fin de l’année dernière en Afrique du Sud. Il faut préciser dans ce contexte  que le Racing Manager de Mayfair Speculators était Derek Brugman, qui a toujours entretenu des relations privilégiées avec l’écurie Gujadhur (ndlr : dans le passé  il a recommandé plusieurs chevaux qui ont  brillé au Champ de Mars). On peut penser qu’il a probablement eu son mot à dire dans l’acquisition de ces chevaux.

Agé de 4 ans, Table Bay est un sujet de classe qui compte 5 victoires (1200 à 1500m) et 5 placés en 15 sorties. Il s’est défendu honorablement face aux meilleurs de sa génération.  Il est important de souligner qu’il a été castré à l’issue de sa dernière sortie en Afrique du Sud et la Duchesse sera du coup,  sa première course après cette opération.

Considéré comme un des meilleurs chevaux à avoir débarqué chez nous l’année dernière, Exit Here qui avait été initialement importé pour l’écurie Rousset,  a été finalement contraint de rester à l’écurie, suite à de sérieux ennuis. Forcé de déclarer forfait  dans la Duchesse après s’être cogné dans son box, il a éprouvé beaucoup de mal à remonter la pente. A un moment, vu l’état de son tendon,  on pensait même que sa carrière était compromise, mais c’était sans compter sur la patience et la persévérance de l’entraîneur Raj Ramdin qui l’a accueilli durant l’intersaison. A la faveur d’un entraînement méthodique ponctué par plusieurs séances de natation à Poste Lafayette, il a réussi à remettre le cheval sur les bons rails. L’alezan s’est montré régulier au travail à Port-Louis mais ce n’est qu’après son ‘grass galop’ mardi prochain qu’on saura vraiment s’il a surmonté tous ses problèmes. A première vue, compte tenu de sa longue absence de la compétition ce sera difficile pour lui de prétendre à la victoire mais comme c’est un cheval de certaine classe, ce serait intéressant de suivre sa progression pour l’avenir.

Parmi les autres chevaux en vue, Baritone de l’écurie Jean Michel Henry  nous rappelle un peu  son compagnon d’écurie Ernie par rapport à sa régularité affichée tout au long de sa carrière sud-africaine alors que Ten Gun Salute de l’écurie Rousset  est un pur stayer qui est appelé à monter en puissance au fil de la compétition. Il est clair que ses principaux objectifs demeurent le Golden Trophy et le Maiden. Pour sa part,  Maximizer de l’écurie Patrick Merven n’a rien à envier à ses adversaires. Il possède un palmarès éloquent avec 6 victoires en seulement 12 sorties et il possède à première vue amplement les moyens pour remplacer le regretté Beat The Retreat dans le cœur de son entraîneur. Finalement, compte tenu de son âge et du système de classification des nouveaux chevaux à Maurice, Newlands est probablement le cheval qui possède la plus grande marge de progression dans le lot. Il est vrai qu’il demeure un sujet caractériel mais s’il s’assagit, il faudra certainement compter avec lui.

  • Fantastic Light Images