Traitements anti-saignements : les autorités revoient leur copie

Par Carline, le 05 Oct 2018 11:27

Le Mauritius Turf Club et la Gambling Regulatory Authority reviennent sur leur décision conjointe de s’aligner sur les international best practices lorsqu’ils avaient, en août dernier, interdit l’utilisation par les entraîneurs des traitements anti-saignements chez leurs chevaux le jour des courses. Ils s’étaient appuyés sur une des recommandations du vétérinaire français Paul-Marie Gadot qui estimait que «les chevaux doivent courir dans leur état naturel complet».

Or, il devient de plus en plus évident que depuis l’abolition de cette pratique, bon nombre de chevaux souffrent des problèmes de saignement. Et comme la période estivale commence déjà à se faire sentir, surtout à Port-Louis, le risque de saignement, selon un entraîneur, serait plus grand chez le cheval de course. D’où la nécessité pour une catégorie de chevaux de se faire traiter en conséquence.

La réintroduction des traitements anti-saignements ne pourra se faire tant qu’un protocole procédural ne sera pas défini par la GRA et le MTC.

The Insider's Verdict
The Insiderz Verdict
  • Fantastic Light Images