Quand Twist Of Fate fait rêver les Mauriciens

Par Carline, le 25 Jan 2019 18:26

A 16h25 (heure mauricienne) cet apres-midi, Twist Of Fate, un bai de 3 ans, s’elancera au départ du CTS 1600m non Black Type sur l’hippodrome de Kenilworth en Afrique du Sud. Une course dotée d’un prix alléchant de 6,25 millons en cas de victoire.

Ce coursier appartenant exclusivement à un groupe de propriétaires mauriciens aura pour objectif de défier les plus grandes écuries sud-africaines et offrir un succès sans précédent à des proprietaires mauriciens en Afrique du Sud.

En effet, à ce jour aucun propriétaire mauricien n’a jamais goûté à une victoire à ce niveau au pays de Mandela. L’histoire de Twist Of Fate est encore plus belle. Ce désormais fameux cheval n’avait jamais atttiré des convoitises et a été acheté pour la petite somme de 30 000 rands, soit seulement Rs 75 000, par le syndic de propriétaires composé de la famille Nagadoo : Arveen, Praveen, Naveen et Rajeev Nenduradu et Faz Naseebun.

Il est bon de savoir que les propriétaires qui visent ce genre de courses signent des chèques à sept chiffres chaque année lors des ventes pour espèrer avoir une chance de gagner.

Ses débuts

Il gagne sa première course, termine deuxième lors de sa deuxième sortie. Puis remporte ses deux courses suivantes coup sur coup.  Le succès est immédiat. Il ne cesse de prendre de la force. Il remporte une autre victoire en octobre avant de franchir un nouveau palier.  Il termine deuxième dans le Cape Guineas (Groupe 1) avant de s’offrir, le 5 janvier dernier, le Politician Stakes et ce avec la manière.

A ce jour, il compte pas moins de cinq réussites à son palmarès dont une victoire dans une course de Groupe 3. Son compte en banque, lui, avoisine les 900 000 rands, soit 2,25 millions de roupies.

Arveen Nagadoo, à qui l’idée est venue de créer ce syndic de propriétaires – le River Palace Syndicate –, dit vivre toute cette aventure comme dans un rêve. «Quand mon oncle Praveen a eu sa licence d’entraîneur, mon cousin et moi nous nous sommes dit qu’il fallait commencer quelque part. J’ai eu l’idee de débuter avec un yearling. J’ai ensuite pris contact avec des Stud Managers en Afrique du Sud et Renate de Plessis, du Favour Stud, m’a proposé deux chevaux dont Twist Of Fate. J’ai tout de suite été attiré par son pedigree. Il est un produit de Master Of My Fate. Aussi, il avait un beau physique qui me faisait penser à Eskimo Roll, auteur d’un fabuleux parcours pour la famille Gujadhur. Après négociations, j’ai pu l’avoir pour 30 000 rands seulement. An absolute bargain. Au départ nous pensions le faire courir en quelques occasions avant de l’emmener à Maurice. Mais il a très bien fait et on l’a laissé s’épanouir en Afrique du Sud», nous raconte Arveen Nagadoo.

A Maurice, le cheval déchaîne les passions. Sur les réseaux sociaux, ce petit cheval né dans une ferme ne figurant pas parmi les grosses maisons fait le buzz. Ce qui ne laisse pas insensible Arveen Nagadoo. «Cela me touche de voir que les Mauriciens s’intéressent au cheval. Il y a des compatriotes qui m’envoient des messages du Canada, de l’Australie, de l’Angleterre et d’Afrique du Sud entre autres. C’est incroyable», poursuit le jeune homme qui habite au Canada.

Et comment vit-il les heures précédant cette prestigieuse course lors du Met Day ? Arveen Nagadoo avoue que depuis jeudi, il est un peu stressé. «Je n’arrive pas à dormir correctement depuis jeudi. Je suis un peu stressé. C’est toujours le cas quand il court mais samedi, c’est une grande course. Allons dire que je suis un peu plus tendu. Je pense toutefois que Twist Of Fate va courir une autre course exceptionelle. One World est notre principal adversaire mais j’ai confiance en notre cheval», poursuit-il.

Twist Of Fate, a en croire son entourage, a encore une belle marge de progression et il devrait s’imposer aujourd'hui. Il est tenu en haute estime et son entraîneur a des projets pleins la tête avec lui. Il parle même d’une participation au Sun Met en 2020 et aussi une campagne à Dubayy !

 

Naseeb KOREEAWA

De Cape Town Afrique du Sud

The Insider's Verdict
The Insiderz Verdict
  • Fantastic Light Images