Pas de «gajaks» pour les entraîneurs

Par Carline, le 10 May 2019 10:19

Trop de gaspillage ! Le CEO sud-africain du MTC veut mettre un peu d’ordre et sa politique de «ser sintir» ne plaîtpasàtout le monde. Chaque département du Club est priéde mettre un termeàtoute dépense inutile.

Il y a eu d’abord la non-parution du programme-livret, qui coûtait quelque Rs 40 000 au MTC mensuellement.Le nombre de Racetime mis à la disposition des écuries a également connu une baisse.

Cette importante opération de réduction de coûts a franchi une autre étape. Cette fois, les entraîneurs sont privés de «gajaks» le jour des courses. Une situation qui commenceàfaire jaser au Champ de Mars. «Enn sandwich pa ena kas, mais étranze zot capav anployé !

» Mais au MTC, ces nouvelles mesures, dit-on, sont inévitables dans la conjoncture économique actuelle surtout après l’interdiction qui a frappé les opérateurs off course lors des sept premières journées.

The Insider's Verdict
The Insiderz Verdict
  • Fantastic Light Images