“Deaf or stupid?”

Par Carline, le 28 Jun 2019 11:17

Piere Strydom n’a pas mâché ses mots à l’égard de Brandon Louis dans la salle des commissaires samedi. Les deux étaient convoqués à la suite des incidents de la 8e course. «I don’t know if he is deaf or stupid, as I kept shouting at him and it seemed that he could not register what was the situation», devait dire un Strydom en colère en commentant les incidents survenus entre leurs montures respectives.

Même s’il semblait quelque peu perturbé par les critiques de Strydom, Brandon Louis s’est défendu avec beaucoup de lucidité. Il a affirmé aux commissaires qu’il avait étudié le riding style de Strydom et qu’il était conscient que le Sud-Africain n’aimait pas rester trop longtemps à la corde. Comme Red Indy était un des chevaux les plus en vue de la course, il a déclaré qu’il n’avait aucun intérêt à le laisser sortir à ce stade de la course.

Les commissaires ont abondé dans le sens de Louis pour ce qui est des incidents qui ont eu lieu après le 1200m. Ils ont estimé que le cavalier mauricien “had every right to stay where he was, as it was his rightful running”. Ils ont également fait comprendre à Strydom qu’il avait probablement «overreacted» entre le 1200m et le 700m. Et Louis et Strydom ont écopé, chacun, d’une semaine de suspension pour jostling à l’issue de cette enquête.

L’incident était cependant loin d’être clos puisque Strydom a infligé un coup de cravache à ­Brandon Louis à l’issue de la course lors du pull-up. Un geste inacceptable que «Striker» a reconnu et qui lui vaudra une journée de suspension ainsi qu’une amende de Rs 50 000. Sanctionné pour «improper conduct» sous le règlement 53 (A), Piere Strydom ne sera donc pas en action ce samedi mais il sera de la partie lors de la journée dominicale.

The Insider's Verdict
The Insiderz Verdict
  • Fantastic Light Images