Preetam Daby bientôt fixé

Par Carline, le 05 Mar 2020 10:17

Le dénouement est proche dans l’affaire League Of Legends, coursier de l’écurie Daby contrôlé positif à l’EPO en juin 2018. Après avoir écouté plusieurs té­moins hier, dont l’entraîneur Preetam Daby, le board des commissaires a ajourné la séance au vendredi 13 mars pour livrer son verdict.

Ce sont les vétéri­naires Alexandre Henry et Alexandre Espitalier-Noël qui ont animé la reprise des travaux. Le premier nommé est ainsi venu confirmer qu’il avait dépanné son confrère durant la période du sam­pling positif de League Of Legends le 12 juin 2018.

In­terrogé quant à la présence de Hacksaye Sookoo, l’assis­tant du Dr Alexandre Es­pitalier-Noël, le Dr Henry expliqua qu’il était normal de le trouver au sein des écuries qui s’étaient attachées les ser­vices du Dr Noël.

Photo à l’appui, ce der­nier soutint que «everyone in­volved in security at the MTC knew about him» en se référant à son assistant. Selon le vété­rinaire, Preetam Daby était l’un des meilleurs à Maurice en ce qu’il s’agissait de la ges­tion de son écurie, si ce n’est au niveau mondial. S’il dit n’avoir jamais eu de «hands on experience» en ce qu’il s’agit de l’EPO, le Dr Espitalier-Noël expliqua que ce produit était considéré comme fast acting, s’il en croyait le résultat de ses recherches sur le sujet.

Par ail­leurs, il estima que cette subs­tance, illicite dans le monde hippique, serait beaucoup plus efficace par voie intra­musculaire qu’intraveineuse, comme cela avait été le cas avec League Of Legends.

James Fidèle, le chef palefrenier de l’écurie Da­by, fut à nouveau entendu par le board. Il énuméra les différentes mesures entre­prises par son entraîneur pour prévenir tout cas de dopage au sein de son yard. On apprit ainsi que plu­sieurs rencontres étaient organisées avec les palefre­niers pour les sensibiliser sur le sujet.

Le chef palefrenier soutint même que Preetam Daby offrait des primes de sa poche en fin de mois à son staff, dans le but de les empêcher de céder à toute pression extérieure pour commettre un délit. James Fidèle évoqua également l’installation des caméras de surveillance dans les boxes des chevaux par Preetam Daby pour décourager tout nouveau cas de tampering dans son écurie.

«HE’S BEEN LYING SO MUCH»

Preetam Daby fut le der­nier à être auditionné. Il rela­ta son clean record lors de ses 30 années d’expérience en tant que jockey, suivi de ses premiers pas dans l’entraîne­ment des chevaux à partir de 2015, et ce, jusqu’à l’obtention de sa propre écurie en 2017.

Pour lui, la bonne marche de son écurie avait été chambou­lée après que son chef palefre­nier d’alors, Laval Aumaître, avait été réaffecté au Centre Guy Desmarais à Floréal pour la supervision du trai­ning matinal.

De plus, il ad­mit ne pas vraiment connaître Pravesh Prayag, le palefre­nier de League Of Legends, ce dernier ayant rejoint son yard six semaines seulement avant l’éclatement de toute cette affaire.

L’entraîneur revint éga­lement sur l’épisode des images vidéos manquantes. Si son avocat Arassen Kal­lee avait requis l’accès aux CCTV footage du 4 au 12 juin 2018, le département en charge des caméras de sur­veillance n’avait pas été en mesure de lui fournir ceux relatifs à la période du 9 au 11 juin. Preetam Daby en profita pour égratigner en­core un peu plus Sanraj Da­madarsing, le Chief Security Officer du MTC.

«He’s been lying so much», affirma l’en­traîneur au sujet de ce der­nier.

Preetam Daby soumit d’ailleurs une liste de toutes les personnes qui avaient été auditionnées par le pre­mier board des commissaires pour étayer ses dires, notam­ment par rapport au fait que Nawaz Rawat, l’ancien chef de la sécurité, n’avait pris part à aucune partie de la première enquête. Les Ra­cing Stewards ont décidé d’ajourner la séance au 13 mars prochain pour délibérer.

The Insider's Verdict
The Insiderz Verdict
  • Fantastic Light Images