Le principe de la Photofinish

Par Carline, le 31 Jul 2020 09:55

Comme nous l’écrivions la semaine dernière, la Photofinish produit un document photographique incontestable du rang de chacun des chevaux à l’arrivée d’une course et de la marge les séparant. Son principe consiste à dérouler un film sur une fente verticale, alignée sur la ligne d’arrivée, pour n’enregistrer que ce qui se passe sur cette ligne d’arrivée. Un miroir placé à l’extérieur de la petite piste permet une vue opposée en cas d’obstruction d’image. Peu importe le design de poteau d’arrivée utilisé, le miroir reste un élément  indispensable pour les Juges à l’Arrivée.

 La Photofinish digitale (introduite en 2004 à Maurice) offre davantage de précision car ses photographies en couleurs, obtenues en moins d’une minute, permettent de bien distinguer la casaque des jockeys comme la couleur de la robe des chevaux. La Photofinish en Blanc et Noir comme en couleur demande néanmoins une interprétation attentive pour éviter qu’un mauvais résultat ne soit annoncé.

Une lumière inadéquate un jour pluvieux et pour une course en nocturne de même que des ombres à contre-jour peuvent compliquer la tâche aux Juges à l’Arrivée surtout en cas d’empressement pour annoncer un résultat. L’erreur la plus redoutée, c’est la confusion des têtes de chevaux quand ces derniers sont collés l’un contre l’autre dans une arrivée. A Maurice, le cas le plus médiatisé sur ce type d’erreur remonte à déjà pas mal de temps. C’était à l’époque des photographies en Blanc et Noir. 

Le samedi 25 juillet 1970, la journée fut assez tranquille pour les Juges à l’Arrivée avec quatre écuries se partageant les premières courses et les marges à l’arrivée des courses ne présentant pas de gros problème.  La cinquième course, nommée la Hilary Blood Plate (en l’honneur d’un ancien Gouverneur  de l’Ile Maurice coloniale en fonctions de 1949 à 1954), ne présentait pas non plus de complication spéciale avec un petit champ de 5 partants de 1ère et 2ème catégories sur le Draper’s Mile. 

Il y avait, par contre, un  gros favori, vendu à Rs400 pour Rs500, nommé Dromus (Ecurie Gujadhur). Son jockey  L.Kay Tinsley semblait être en grande confiance malgré le poids (entre 10 et 21 livres) qu’il rendait à ses quatre concurrents. Il imposa un train lent à la course et dut, en conséquence, essuyer les attaques de Gordon’s Bay (Ecurie Brunel) et de Dry Martini (Ecurie Rousset) en descente pour conserver la corde. Dromus aborda la ligne droite finale en vainqueur mais il fut accroché par Chance Ride (Ecurie Daruty de Grandpré),  cheval de moyennes distances monté par Jim Courtney, jockey avec la réputation d’être un « strong finisher ».  

Les deux chevaux se livrèrent à une lutte farouche sur le dernier furlong pour passer le but, botte à botte. Les Juges à l’Arrivée affichèrent aussitôt comme résultat provisoire 1er Chance Ride (No 4) et  2ème Dromus (No 1).Ils consultèrent ensuite la Photofinish de l’arrivée et furent convaincus que c’était Dromus qui l’avait emporté d’une courte tête sur Chance Ride. Ils inversèrent alors l’ordre d’arrivée en plaçant Dromus à la première place et Chance Ride à la deuxième place et rendirent le résultat officiel.

Heureusement, l’erreur fut vite relevée et les Juges à l’Arrivée retournèrent à leur décision initiale. Le cheval à la bride blanche, c’était Chance Ride et c’était sa tête qui était relevée alors que celle de Dromus était baissée avec la bouche ouverte. La photographie montrait que Chance Ride l’avait emporté sur la ligne d’arrivée par la plus petite des marges, comme confirmé par le miroir. 

Presque un demi-siècle après et ce malgré la Photofinish en couleur, une situation similaire se produisit le 20 août de l’année dernière dans les Matchbook  Novice Stakes sur l’hippodrome de Kempton Park en Angleterre.  Le Juge à l’Arrivée confondit aussi la tête de deux chevaux, collés l’un contre l’autre, qui passèrent la ligne d’arrivée dans la même foulée. Il plaça le favori Loving Glance (à l’intérieur) premier devant Albadr (à l’extérieur). Heureusement, l’erreur fut relevée avant l’annonce du résultat officiel et l’ordre d’arrivée fut inversé.  

Malgré ces rares erreurs liées à l’interprétation humaine, la Photofinish reste le moyen le plus sûr pour déterminer une arrivée avec précision et avec rapidité que ce soit aux courses de chevaux ou de lévriers ou encore en athlétisme. Il est intéressant de noter que le Mauritius Turf Club offre la possibilité aux turfistes de visiter le box de la Photofinish le jour des courses pour mieux comprendre le fonctionnement de l’appareil.

Khalid Rawat

The Insider's Verdict
The Insiderz Verdict
  • Fantastic Light Images